1/1
View more
Drawing with graphite pencil,
paper 224 g/m2
White wooden frame, Plexiglass
59 x 39 3/8 in.
Dessin à la mine de graphite,
papier 224 g/m2
Encadrement bois blanc, Plexiglas
150 x 100 cm
2015

Vainglory

In a homage to performance, the space here is structured by the confrontation between a recomposed auditorium with its tiered seating, its moulded ceilings and a scene of ruins with rubble and broken columns. What could be a ruined theatre manifests the vainglory of the society of the spectacle. Vainglory was a deadly sin that disappeared from the Church’s list in the Middle Ages. The ruins fade and half-disappear in the blinding white light that emanates from them like an aura and opens onto what is beyond representation.

Vaine Gloire

Hommage à la représentation, l’espace est structuré par un face à face entre une salle de spectacle recomposée avec ses étages de gradins, ses plafonds moulurés et une scène de ruines avec ses gravats éparpillés et ses colonnes tronquées. Ce qui pourrait être une scène de théâtre effondrée manifeste la tentation de la « Vaine Gloire » attachée aux illusions de la société du spectacle. La « Vaine Gloire » est le péché capital auquel l’église ne fait plus référence depuis le Moyen-Age. Les ruines sont estompées et à demi-effacées par une lumière blanche aveuglante qui semble en émaner comme une aura et ouvrir sur un au-delà de la représentation.