1/1
View more
Drawing with graphite pencil,
paper 224 g/m2
White wooden frame
55 1/8 x 83 1/8 in.
57 1/2 x 85 3/8 in. framed
Dessin à la mine de graphite,
papier Canson 224 g/m2
Encadrement bois blanc
140 x 211 cm
146 x 217 cm encadré
2011

So I looked, and behold, a black horse, and he who sat on it had a pair of scales in his hand. And I heard a voice in the midst of the four living creatures, saying, "A quart of wheat for a denarius, and three quarts of barley for a denarius: and do not harm the oil and the wine."

This drawing in the series of the four horsemen of the Apocalypse represents the opening of the third seal.
The setting is one of the conference rooms at the 33rd G8 summit at Heiligendamm, Germany. Under the presidency of Germany, the theme of this G8 was “Growth and Responsibility.” The main issues were sustainable development and aid for economic development in Africa.
The conference room is deserted, except, at the centre, for a black horse that lies, sacrificed, on the main desk. This representation replays the opening of the third seal with the appearance of a black horse and a rider holding a set of scales, symbolising famine. In this case, the scales (which also appear in the artist’s signature) reference the exorbitant prices reached at the time by the staple foods of the Mediterranean world: cereals, oil and wine, when a denarius represented a day’s wages for a labourer.
The G8 summit was held a year before the financial crash of 2008 which plunged the world into the crisis we are still living through today. In this global economic context, the price of foodstuffs is of vital importance and at the heart of concerns as, rather than retreating, famine is gaining ground in Africa.

Et voici qu’apparut à mes yeux un cheval noir ; celui qui le montait tenait à la main une balance, et j’entendis comme une voix, du milieu des quatre vivants, qui disait : "Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d’orge pour un denier ; mais ne fais point de mal à l’huile et au vin."

Ce dessin est le premier de la série des quatre cavaliers de l’Apocalypse qui représente l’ouverture du troisième sceau. C’est l’une des salles de conférence du 33e sommet du G8 organisé en 2007 à Heiligendamm en Allemagne qui sert de cadre à ce nouveau tableau. Sous la présidence de l’Allemagne, le thème directeur de ce G8 était « La Croissance et la responsabilité » avec pour enjeux principaux le développement durable et l’aide au développement économique de l’Afrique. La salle de conférence est déserte et seul gît au centre un cheval noir sacrifié sur le bureau principal. Cette représentation rejoue l’ouverture du troisième sceau avec l’apparition d’un cheval noir et de son cavalier tenant une balance, symbolisant la famine. La balance dans ce contexte (que l’on retrouve ici dans la signature de l’artiste) fait allusion au prix exorbitant atteint à l’époque antique par les denrées les plus caractéristiques du monde méditerranéen : céréales, huile et vin, un denier correspondant en effet au salaire journalier d’un ouvrier. Ce sommet s’est tenu un an avant le krach financier de 2008 qui plongea le monde dans la crise que l’on connaît aujourd’hui. Dans ce contexte économique mondial, le prix des denrées alimentaires est un véritable enjeu et est au coeur des préoccupations alors même que la famine bien loin de reculer dans le monde gagne du terrain en Afrique.