1/1
View more
Drawing with graphite pencil,
paper 224 g/m2
White wooden frame, Plexiglass
59 x 39 3/8 in.
Dessin à la mine de graphite,
papier 224 g/m2
Encadrement bois blanc, Plexiglas
150 x 100 cm
2015

Constellation of the Virgin

These ruins conflate a sports room, a reception room in a grand hotel with places and furniture from different origins in a gyrating movement indicated by the nine balls placed on the ground, the basketball hoop in a corner and the vaulting horse used for exclusively male gymnastic exercises. The balls imitate the general pattern of the Constellation of the Virgin, one of the oldest in the zodiac. Identified as a female form ever since Antiquity, it is associated with the autumn equinox. The vaulting horse is marked with the figure 666, that of the beast in the Apocalypse. This is the first time Bedez used his method of creating spaces by juxtaposing diverse architectural elements.

Constellation de la vierge

Dans un espace en ruines : salle de sport et salon de réception de grand hôtel, lieux et meubles de diverses origines se télescopent dans un mouvement giratoire figuré par neuf ballons posés au sol, le panier de basket dans un angle et le cheval d’arçon support de figures gymniques exclusivement masculin. Les ballons imitent le dessin général de la constellation de la Vierge, l’une des plus anciennes du zodiaque dont la forme a été identifiée à une silhouette féminine depuis l’antiquité, elle est associée à l’équinoxe d’automne. Le cheval d’arçon est marqué avec le chiffre 666, celui de la bête dans l’Apocalypse. Jean Bedez fait apparaître ici pour la première fois son processus de fabrication de l’espace en laissant se juxtaposer différents éléments architecturaux.