1/1
View more
Faber-Castell graphite mine, aser engravement
Canson paper 224g/m2

25x15in.

Courtesy de la Galerie Suzanne Tarasieve et de l’artiste Jean Bedez 

© Photo. Rebecca 
Dessin à la mine de graphite Faber-Castell, gravure au laser
papier Canson 224 g/m2
65x40cm 

Courtesy de la Galerie Suzanne Tarasieve et de l’artiste Jean Bedez 

©Photo. Rebecca Fanuele 
2019

De sphaera mundi

De Sphaera Mundi plonge à nouveau dans le rêve cosmologique qui hante plusieurs oeuvres de l’artiste – Paranatellon, Magni Sidera Mundi et Ignis Opus – présentées dans sa précédente exposition « Le Ciel nous observe ». Des planisphères célestes du XIIème siècle tirés de la  » Théorie des Planètes » de Gérard de Crémone servent de socles aux vues d’une Comète d’une haute importance symbolique puisqu’associée à la sonde spatiale Rosetta en orbite depuis 2014 autour de 67 P Churyumov-gerasimenko pour l’observer et collecter des données sur la genèse du système solaire. Dans un précipité spatio-temporel, De Sphaera Mundi télescope d’anciennes cartographies et la plus récente technologie spatiale, l’astrologie médiévale et l’aventure spatiale du XXIème siècle. La mission Rosetta projette dans le futur la mémoire du passé de l’humanité en embarquant un disque inaltérable archivant 1500 langues terrestres comme une nouvelle pierre de Rosette permettant dans l’infini des temps, de déchiffrer les langues des civilisations passées.